Mohammed Arkoun est né en 1928 à Taourirt-Mimoun (Ath Yenni), un village kabyle du nord de l’Algérie est un intellectuel algérien, philosophe et historien de l’islam. Un des professeurs les plus influents dans l’étude islamique contemporaine[1], il est professeur émérite d’histoire de la pensée islamique à la Sorbonne (Paris-III), et enseigne l« islamologie appliquée », discipline qu’il a développé, dans diverses universités européennes et américaines. Parmi ses sujets d’étude, l’impensé dans l’islam contemporain.

Mohammed Arkoun se situe dans la branche critique du réformisme musulman. Prônant le modernisme et l’humanisme islamique, il a développé une critique de la modernité dans la pensée islamique, et plaide pour une « repensée de l’islam » dans le monde contemporain. Il y a consacré de très nombreux ouvrages dont La Pensée arabe (Paris, 1975), Lectures du Coran (Paris, 1982), Penser l’islam aujourd’hui (Alger, 1993), ou encore The Unthought in Contemporary Islamic Thought (Londres, 2002).