C’est un article de Jugurtha à Ferhat Abbas. On peut lire en introduction :

“Dans le cadre de notre enquête sur le Maghreb, nous publions ci-dessous l’opinion de M. Kateb Yacine, jeune poète, romancier et dramaturge algérien, considéré comme le plus doué des écrivains de son pays. Son roman « Nedjma », paru en 1957 aux Editions du Seuil, a connu un succès mérité. Nous estimons que l’opinion de ce représentant éminent des intellectuels algériens a une valeur documentaire ; nous lui ouvrons nos colonnes à ce titre, tout en laissant à son auteur l’entière responsabilité de certaines de ses affirmations.”

Accéder à l’article sur le site du Monde diplomatique