“Ecrivaine, actrice et réalisatrice, Viviane Candas se penche ici sur la figure de son père, mort à 42 ans en Algérie en 1966 dans des circonstances douteuses. Ce qui rend passionnant et édifiant ce film, c’est que la réalisatrice passe par cette démarche personnelle en forme d’enquête, ponctuée par sa voix-off, pour aborder ce pour quoi son père s’est engagé et a sans doute perdu la vie : la révolution algérienne. Ses interlocuteurs, et non des moindres, lui parlent de son père avant d’élargir leur propos à l’Histoire et à la politique. Si bien que plutôt qu’une leçon d’Histoire, le film parle de l’engagement et de ses raisons. Si bien qu’Yves Mathieu apparaît avant tout comme un indigné qui sut choisir son camp et prendre les risques correspondants.”
Olivier Barlet dans www.africultures.com

Accéder à la page officielle du film et lire le dossier de presse complet